• fr
Newsletter

Newsletter

Ivory SearchRECHERCHE

Comment la pollution agit sur notre peau ?

Femme masque pollution peau

Que vous viviez en plein centre-ville ou en périphérie d’une grande ville, vous êtes forcément confrontée à la pollution. Monoxyde de carbone, ozone, dioxyde de soufre… Quels sont les effets de ses polluants sur le tissu cutané ? Comment la pollution agit sur notre peau ? Découvrez tout ce qu’il faut savoir des impacts de la pollution sur votre peau, et apprenez à la protéger !

 

Quels sont les effets de la pollution sur la peau ?

Aujourd’hui, il existe encore peu d’études sur les effets de la pollution sur la peau, et rares sont les spécialistes dans le domaine. Cependant, au fil du temps, il a été constaté que la pollution pouvait tout à fait provoquer des réactions cutanées, qui varient selon la sensibilité de chaque personne, selon l’importance de la pollution, les polluants présents, et la fréquence de l’exposition.

Pollution et peau sèche : vous avez la peau qui gratte ?

Un des premiers « symptômes » évoqués par les personnes exposées à la pollution est la sécheresse cutanée. Les microparticules, le dioxyde de soufre et l’ozone présents dans l’air affaiblissent la barrière cutanée. En effet, le film hydrolipidique se forme naturellement grâce à la présence d’antioxydants dans le tissu cutané, ainsi que de vitamines C et E. Exposée à la pollution, la peau sécrète moins de sébum. Non seulement, vous avez la sensation d’avoir la peau plus sèche, mais en plus, elle est plus vulnérable aux agressions extérieures, car moins bien protégée.

Bouton et pollution : les polluants génèrent ils de l’acné ?

Avoir la peau sèche n’est (malheureusement) pas le seul problème que peut déclencher la pollution. De plus en plus de femmes de 25 à 40 ans, habitant en ville, se plaignent d’acné inflammatoire, sans pour autant avoir une peau à problème. Une étude parue récemment dans l’International Journal of Cosmetic Science explique le rôle de la pollution dans ces problèmes de peau : la pollution modifie un des lipides présents dans le sébum (le squalène). Ce dernier se peroxyde et acidifie la surface de la peau, et les pores se bouchent. Cela crée une inflammation, et hop, des boutons et points noirs apparaissent !

La pollution accélère le vieillissement cutané

La peau vieillit naturellement, sous l’effet du stress oxydatif. Concrètement, même sans être dans un milieu pollué, les cellules de notre peau s’oxydent sous l’effet des radicaux libres présents dans l’oxygène. Seulement voilà, lorsque l’air est chargé de polluants, cet effet est décuplé. Les rides ont tendance à apparaître plus rapidement, à se marquer davantage, et on constate aussi de nombreuses taches pigmentaires chez les citadines. Comme nous l’avons vu précédemment, la pollution assèche la peau et affaiblit son film protecteur. Vulnérable aux agressions et aux polluants, elle vieillit encore plus vite.

L’allergie cutanée à la pollution, ça existe ?

Et bien oui, on peut faire une réaction « allergique » à la pollution. L’ozone et le dioxyde de carbone sont très irritants pour la peau. Ces polluants entraînent des inflammations, et altèrent le film hydrolipidique. Chez les personnes ayant une peau à tendance sèche ou sensible, cela aggrave les sensations de tiraillements, de brûlures, de démangeaisons, et accentue les rougeurs. Si vous faites partie de ces personnes ayant une peau particulièrement fragile, il est indispensable de vous protéger contre la pollution.

 

Comment protéger sa peau de la pollution ?

Pour ne pas subir les effets de la pollution sur votre peau de plein fouet, il convient d’adapter votre routine beauté ! Matin et soir, il est indispensable de nettoyer votre peau avec soin. Le soir, démaquillez-vous et nettoyez votre peau avec un nettoyant légèrement exfoliant, pour bien retirer toutes les impuretés qui se sont déposées sur votre peau durant la journée. Si vous avez une peau à tendance mixte et êtes sujette à l’acné inflammatoire, l’exfoliation est votre meilleure alliée pour chasser le squalène peroxydé à l’origine des comédons.

Une fois la peau propre, il faut en prendre grand soin, la nourrir et l’hydrater pour reconstruire son film hydrolipidique. Elle sera ainsi protégée des agressions, et vous pourrez retrouver un véritable confort. Bien sûr, pour lutter contre le vieillissement cutané prématuré, choisissez des soins hydratants anti-âge, spécialement conçus pour protéger votre peau. Chez Veld’s, nous avons mis au point toute une palette de produits adaptés aux citadines, pour protéger votre peau de la pollution :

  • Le duo démaquillant et nettoyant Clean, qui élimine les polluants présents sur la peau, même ancrés dans les pores, grâce à son action exfoliante légère.
  • Le masque noir anti-pollution, qui purifie la peau et absorbe toutes les particules de pollution présentes en profondeur dans le tissu cutané. Par son action nourrissante, il renforce la peau et le film hydrolipidique pour mieux lutter contre la pollution.
  • Le baume visage antirides Age Commando, idéal pour réparer les peaux irritées et sensibles, tout en éliminant les rides et en renforçant la barrière cutanée.

Vous voulez encore plus de conseils pour prendre soin de votre peau malgré la pollution ? Découvrez notre dossier spécial Protégez votre peau contre la pollution !