• fr
Ivory SearchRECHERCHE

Comment reconnaître et traiter l’acné hormonale ?

femme acné hormonale

L’acné hormonale est la forme la plus courante d’acné chez la femme adulte. Elle se manifeste au fil des fluctuations hormonales, de manière plus ou moins prononcée. Comment reconnaître l’acné hormonale ? Comment la traiter ? Quelle routine de soins adopter ? Veld’s vous livre tous ses secrets pour reprendre le contrôle sur votre peau.

 

Comment reconnaître l’acné hormonale ?

L’acné hormonale est une forme d’acné particulière. Elle concerne majoritairement les femmes adultes : 50 % des femmes âgées de 20 à 29 ans sont concernées, et 25 % des femmes âgées de 40 à 49 ans.* Pour reconnaître l’acné hormonale et savoir si vous êtes concernée, quelques signes particuliers à guetter :

La période d’apparition des boutons

Ce qui caractérise l’acné hormonale, c’est le fait qu’elle revienne continuellement en fonction du cycle hormonal de la femme. Selon les femmes, il peut y avoir une pause ou une accentuation du phénomène durant la grossesse, ou à la ménopause. Le reste du temps, c’est le cycle menstruel qui donne le rythme. Vous souffrez probablement d’acné hormonale, si vous avez constamment des imperfections qui apparaissent la semaine juste avant vos règles, ou pendant l’ovulation. Les boutons restent généralement 8 à 10 jours, avant de retrouver une peau plus saine.

Le type de boutons

Chaque peau est différente et la forme de l’acné hormonale peut varier d’une femme à l’autre. Cependant, dans la majorité des cas, il a été observé que l’acné hormonale ne déclenche pas les mêmes boutons que ceux de l’acné juvénile. Chez les adolescents, on constate l’apparition de petits boutons à pointe blanche, et des points noirs. En cas d’acné hormonale, on observe plutôt une acné inflammatoire : soit des gros boutons rouges et douloureux, soit de nombreux petits boutons rouges, douloureux également.

concept avant après acné visage femme

La zone du visage concernée

Dernier point pour reconnaître l’acné hormonale : elle apparaît souvent sur les mêmes zones du visage. A savoir, essentiellement sur le menton, et autour de la mâchoire. Selon la technique du « face mapping » qui identifie l’origine des imperfections selon leur emplacement sur le visage, le bas du visage serait lié aux organes reproducteurs, ce qui expliquerait cette localisation particulière des boutons. Bien sûr, chez les peaux mixtes à grasses, avec une tendance aux imperfections, des boutons peuvent apparaître sur le reste de la zone T (nez et menton).

 

Et si les hormones n’étaient pas la seule cause ?

Nous l’avons vu, l’acné hormonale concerne beaucoup de femmes. Son intensité peut aussi être faible comme très forte, et chez certaines femmes, la gêne esthétique peut être très importante. C’est souvent le cas chez les personnes ayant un terrain favorable à l’acné. Car, si les hormones influent énormément sur l’état de notre peau, de nombreux facteurs entrent en jeu :

  • Le patrimoine génétique
  • Le régime alimentaire
  • Le soleil et la pollution
  • La consommation d’alcool et de tabac
  • Le stress

 

Ce dernier facteur peut particulièrement aggraver l’acné hormonale. En effet, en cas de stress, le taux de cortisol augmente, ce qui favorise l’apparition d’imperfections.

 

Comment traiter l’acné hormonale ?

Puisque l’acné hormonale suit les fluctuations du cycle féminin, il est impossible de s’en débarrasser complètement, à moins d’agir directement du côté hormonal. Néanmoins, il est tout à fait possible d’agir pour limiter son impact sur votre vie.

femme bouton acné miroir

Faire place nette avec une peau propre

Savez-vous comment se forme un bouton ? Les pores dilatés sont bouchés par l’excès de sébum et par les impuretés qui se déposent sur la peau, ce qui créer une inflammation, qui évolue en bouton. La clé pour prévenir l’acné réside donc dans le nettoyage de la peau. Le matin, optez pour une lotion tonique ou une eau florale, pour un nettoyage léger afin d’éliminer l’excès de sébum. Le soir, démaquillez-vous, puis nettoyez votre peau à l’aide d’un nettoyant visage adapté à votre type de peau.

Pour faire place nette, une fois par semaine, vous pouvez effectuer un gommage, juste après avoir nettoyé votre peau. Si vous avez des boutons ou des cicatrices d’acné, privilégiez un gommage doux, par exemple aux enzymes de fruits ou aux grains très fins, pour ne pas aggraver les lésions. Ce gommage régulier permettra de resserrer les pores et d’éliminer l’excès de sébum pour prévenir au maximum l’apparition de boutons.

Chez Veld’s, nous avons conçu le duo nettoyant visage Clean. Une huile démaquillante associée à une poudre nettoyante, qui utilisées ensemble, permettent de nettoyer la peau et de l’exfolier tout en douceur de manière quotidienne. Le meilleur allié des peaux sujettes aux imperfections !

 

Ne jamais faire l’impasse sur l’hydratation

Le sébum contribue à l’équilibre naturel de la peau. En effet, une peau en bonne santé se caractérise par un juste équilibre entre le sébum et l’eau contenus naturellement dans les tissus. Si vous avez une peau à tendance grasse, elle présente un excès de sébum, mais pas un excès d’eau. Il faut donc continuer d’hydrater chaque jour.

C’est d’autant plus vrai face à l’acné inflammatoire, qui peut être engendrée par l’activité hormonale. La peau est mise à rude épreuve, elle devient irritée et sensible. Elle a besoin d’être apaisée, avec un plein quotidien d’hydratation, et éventuellement, des actifs apaisants et anti-inflammatoires, à l’image du Condurango, contenus dans notre gamme Pure Pulp.

Gamme pure pulp fleurs séchées flatlay

Anticiper la période prémenstruelle

Le propre de l’acné hormonale est de se manifester par période, la semaine avant les règles ou durant l’ovulation. Si vous avez un cycle un minimum régulier, il est possible d’anticiper cette période et de prendre les choses en main. Juste avant cette fameuse semaine un peu pénible, ou dès l’apparition des premières imperfections, réagissez.

Faites un gommage dès le début de semaine, pour désincruster les pores. Plus tard dans la semaine, vous pouvez effectuer un masque : purifiant pour les peaux à tendance grasse, apaisant pour les peaux sensibles. Pour ces périodes particulières, vous pouvez vous équiper de soins ciblés. Une émulsion, ou un sérum anti-imperfections, à appliquer avant la crème de jour, peuvent aider à limiter au maximum l’apparition de boutons, et à faire disparaître ceux qui apparaissent malgré tout. Il existe aussi des soins à application locale, à appliquer directement sur les boutons pour les traiter rapidement.

Enfin, pour anticiper cette période, vous pouvez aussi limiter les aliments trop riches en sucres raffinés et en graisses saturées, qui favorisent l’apparition d’imperfections.

 

Faire un bilan avec un dermatologue

Si votre acné hormonale est sévère, si elle vous fait particulièrement souffrir, ou engendre une gêne esthétique forte, un dermatologue peut vous aider à trouver une solution. Il peut par ailleurs être intéressant de faire un bilan hormonal, pour vérifier que vous ne subissez pas de dérèglement hormonal qui pourrait être à l’origine de ces problèmes de peau.

Selon le diagnostic effectué, votre dermatologue pourra vous recommander une routine de soin spécifique, ou la prise de médicaments. Dans certains cas, un traitement hormonal peut être proposé. Soit pour réguler un éventuel déséquilibre hormonal, mis en lumière par le bilan, soit pour influer sur les hormones féminines à l’origine de l’acné.

Attention cependant, plusieurs traitements de l’acné sont sujets à controverses, car ils peuvent engendrer de lourds effets secondaires. Prenez donc bien le temps de discuter avec votre dermatologue et d’envisager les différentes options possibles.

* Christin N.Collier et al. The prévalence of acne in adults 20 years and older. J Am Acad Dermatol, Volume 58, Issue 1 – 2008